E comme… Escal’Atlantic, Espadon, Ecomusée, EOL

« Qu’est-ce qu’on peut faire à Saint-Nazaire ? » Mon blog vous donne beaucoup de réponses à cette question, des idées de découvertes et de promenades. Mais je ne vous ai pas encore parlé des sites de visite incontournables qui vous attendent à Saint-Nazaire, quatre lieux pour rêver de voyages et revivre l’histoire. Il était temps que je vous les présente : voici Escal’Atlantic, le sous-marin Espadon, l’Ecomusée et EOL Centre éolien.

Escal’Atlantic : le temps des voyages en mer

Qu’est-ce que c’est ? – Une machine à voyager et à remonter le temps ! Au cœur de la base sous-marine de Saint-Nazaire, vous montez une passerelle pour franchir une énorme coque de paquebot transatlantique, et c’est parti…

Qu’est-ce qu’on y découvre ? – L’univers des grands paquebots qui reliaient les continents entre eux avant l’ère de l’avion. Un univers fait de multiples facettes : si vous admirez des trésors de paquebots (plus de 200 objets authentiques, parfois de grand luxe, qui ont navigué sur des paquebots construits à Saint-Nazaire), vous allez aussi voyager aux côtés des émigrants pauvres au début du 20e siècle, ou vous glisser dans la peau d’un armateur pour comprendre les enjeux économiques des compagnies maritimes. Le tout en déambulant de cabines en coursives, des chambres froides à la salle des machines, pour découvrir le voyage en mer côté passagers et côté équipage.

Le « petit truc » en plus ? Le bar ! A la fin du circuit de visite, on peut faire une pause dans un vrai bar, sous un magnifique lustre provenant du paquebot France de 1961. Ne le répétez pas, mais j’ai un faible pour les cocktails (avec ou sans alcool) créés par le barman du « paquebot »…

Ecomusée : la ville se raconte

Qu’est-ce que c’est ? – Un musée sur l’histoire de Saint-Nazaire, ville qui a connu un destin peu commun : elle a été construite deux fois en un siècle.

Qu’est-ce qu’on y découvre ? – L’histoire nazairienne, principalement depuis le milieu du 19e siècle, début de l’incroyable essor de la ville. Prenez votre temps pour déambuler dans ce musée très riche en documents, maquettes, iconographie et objets. Vous ferez connaissance avec le port et ses métiers, la construction navale, la navigation dans l’estuaire… Vous allez imaginer les bouleversements liés à l’arrivée de centaines de milliers de soldats américains à partir de 1917 ; vivre auprès des familles nazairiennes la Reconstruction de la ville après la Seconde Guerre mondiale ; et même trouver une certaine beauté à des objets techniques qui ne font pas exactement partie de notre quotidien, comme cette impressionnante optique de phare.

Le « petit truc » en plus ? Sans hésiter : les maquettes. Une reproduction minutieuse du Vieux Saint-Nazaire, des hydravions en miniature tels qu’ils étaient utilisés pour des tests en soufflerie, et bien sûr les belles grandes maquettes de paquebots de légende… je retrouve mon âme d’enfant !

Espadon : en mission sous la banquise

Qu’est-ce que c’est ? – Un sous-marin français, démilitarisé en 1985 après 25 ans de carrière et acheté par la Ville de Saint-Nazaire à l’époque pour un franc symbolique. Depuis 1987, amarré dans l’écluse fortifiée, il accueille les visiteurs.

Qu’est-ce qu’on y découvre ? – La vie à bord d’un sous-marin dans les années 1960, et plus précisément lors d’une mission en mai 1964 qui allait faire de l’Espadon le premier sous-marin français à avoir plongé au-delà du Cercle polaire, sous la banquise. Cette mission sert d’ailleurs de fil rouge pour la visite, grâce à un audioguide nouvelle génération, très confortable à utiliser. Si vous avez déjà visité le sous-marin, c’est le moment d’y retourner puisque l’Espadon vient de rouvrir ses portes après un important chantier de restauration. Le résultat est superbe : la coque entièrement repeinte, des éclairages et ambiances sonores pour vous immerger dans la vie quotidienne des sous-mariniers, une nouvelle entrée permettant de longer le flanc de la « bête », les milliers de manettes, commandes, écrans minutieusement nettoyés (parfois à la brosse à dent)… bref, un sous-marin à (re)découvrir absolument !

Le « petit truc » en plus ?Plutôt un « gros » truc : l’Espadon est tout simplement la plus grande pièce de collection, estampillée Musée de France, de l’Ecomusée de Saint-Nazaire… un objet patrimonial qui se visite !

EOL : vive le vent !

Qu’est-ce que c’est ? – Le premier site touristique français dédié à l’éolien en mer. Normal : le premier parc éolien « offshore » du pays est en cours de construction au large de Saint-Nazaire, entre 12 et 20 km des côtes.

Qu’est-ce qu’on y découvre ? – L’histoire et l’actualité d’une énergie utilise par l’homme depuis des millénaires : le vent. Bientôt, le premier parc éolien français en mer produira de l’électricité grâce au vent du large ; ici on vous explique le comment et le pourquoi, de façon souvent amusante et interactive. Ce sera l’occasion, notamment, d’expérimenter l’énergie du vent en pédalant ! La visite se poursuit sur la terrasse panoramique, juste au-dessus de l’écluse fortifiée où se trouvent EOL et le sous-marin. Depuis le point le plus haut, vous avez une vue imprenable sur toute une partie du site portuaire réservée à l’activité éolienne. Le parc de stockage qui reçoit les éléments géants (pales, nacelles, mâts…) deviendra, au fur et à mesure de l’avancement du chantier, lieu d’assemblage.

Le « petit truc » en plus ?Le petit musée de l’électricité, un espace dédié à ce que « la fée électricité » a changé dans nos vies et nos maisons depuis environ un siècle et demi. TSF, Teppaz, transistor… ça vous parle ?


>>> Retrouvez toutes les informations pratiques concernant les visites sur le site de Saint-Nazaire Renversante : accès, horaires, tarifs, réservations, éventuelles mesures sanitaires, et aussi les nombreux rendez-vous ponctuels, visites thématiques, animations pour les familles etc.


Et ce n’est pas tout ! Saint-Nazaire Renversante vous emmène aussi aux Chantiers de l’Atlantique et dans les immenses ateliers de l’usine Airbus, sur les terminaux portuaires et en croisière-découverte le long du littoral ! Sans oublier les visites parfois insolites de la Saison Patrimoine… Vous n’avez que l’embarras du choix. Bon à savoir : certaines visites peuvent se combiner entre elles, c’est plus avantageux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :