V comme… Ville d’art et d’histoire

Saint-Nazaire est fière d’avoir été labellisée Ville d’art et d’histoire en 2020, intégrant un réseau national de près de 200 villes. Créé en 1985, ce label est attribué par le ministre de la Culture aux communes ou groupements de communes (d’où l’intitulé exact Ville et Pays d’art et d’histoire) qui s’engagent dans une politique de sensibilisation des habitants, des visiteurs et du jeune public à la qualité du patrimoine, de l’architecture et du cadre de vie.

Cette démarche volontariste est donc plus importante que la présence de monuments spectaculaires. Saint-Nazaire, dont l’essor en tant que ville date d’à peine plus d’un siècle et demi, autour de son activité portuaire et maritime, a de multiples patrimoines à mettre en valeur. Ici, le patrimoine s’inscrit dans ce qui fait l’histoire et le présent de Saint-Nazaire : le port, la ville, le paysage maritime et briéron, l’industrie… mais les éléments les plus anciens datent quand même d’environ 6 000 ans (dolmen et tumulus) !

Quelques exemples ? Dans ce diaporama, loin d’être exhaustif, vous trouvez quelques aperçus de ce patrimoine multiple. Si vous ne reconnaissez pas toutes les images, vous retrouverez en fin d’article les légendes des photos numérotées.

Des actions et rendez-vous toute l’année

Vous connaissez certainement les Journées Européennes du Patrimoine, les JEP, qui ont lieu en septembre. Ce week-end de visites, de découvertes et de rencontres, parfois de portes ouvertes ou d’ateliers, est bien sûr l’occasion d’un coup de projecteur particulier sur le patrimoine. Cette année (2021), près de 4 500 visiteurs ont profité d’un programme particulièrement riche, sur cinq jours.

Mais dans une Ville d’art et d’histoire comme Saint-Nazaire, c’est toute l’année que se succèdent les rendez-vous :

  • des expositions, comme les « Portraits patrimoine », visible cet été au Jardin des plantes et le front de mer (Mission Patrimoine)
  • les rendez-vous de la Saison Patrimoine (Saint-Nazaire Renversante)

  • des propositions de découverte ludique, par exemple la signalétique et les promenades avec smartphone dans le quartier de Méan-Penhoët (Saint-Nazaire Renversante)
  • des sites web comme le site Saint-Nazaire Patrimoine, entièrement dédié au partage et à la valorisation du patrimoine muséal et culturel nazairien ; le portail des Archives municipales, source très riche d’informations et véritable malle aux trésors multiples, et bien sûr le portail de la mission Ville d’art et d’histoire.

« Instants patrimoine », une collection vidéo

Depuis fin 2020, la Mission Patrimoine de la Ville produit également des vidéos sur différents aspects du patrimoine nazairien. Vous saurez tout sur la fresque Massonneau à Saint-Nazaire ; un phare remarquable, la tour du Commerce ; les halles centrales, une des grandes réalisations des années 1950 ; le four à pain de la Belle Hautière, plus que centenaire. Vous pouvez également découvrir, de façon privilégiée, les formes de radoub dans le port de Saint-Nazaire, observer le travail du restaurateur d’une fontaine réalisée par le céramiste Gustave Tiffoche ou vous étonner devant un voilier insolite de 1934.

Une des dernières vidéos en date (été 2021) concerne le front de mer et son architecture (à voir ci-dessous). N’hésitez pas à chercher de temps en temps les nouveautés sur la chaîne Youtube de la Ville de Saint-Nazaire !

Les photos du diaporama : 1 – le littoral nazairien ; 2 – détail architectural de la Reconstruction des années 1950 ; 3 – le Tumulus de Dissignac, vieux d’environ 6 000 ans ; 4 – le phare de Villès-Martin (1865) ; 5 – l’architecture du front de mer autour de 1900, aux accents balnéaires ; 6 – la construction navale (un paquebot en finition dans la forme Joubert) ; 7 – des objets de paquebots construits à Saint-Nazaire, ici un fauteuil et un panneau décoratif du Normandie (1935), exposés à Escal’Atlantic ; 8 – le toit des halles (1958), un des bâtiments emblématiques de la Reconstruction ; 9 – un port en Brière ; 10 – l’ancienne base sous-marine allemande (1941 – 1944) ; 11 – détail d’une mosaïque de Paul Colin sur la façade de l’église Sainte-Anne (1957) ; 12 – la forme-écluse Joubert (1933) ; 13 – l’usine élévatoire (1909 – 1911). – Il y a encore énormément d’autres éléments qui constituent le patrimoine nazairien. Je vous conseille de télécharger le Panorama des patrimoines, document très complet élaboré par la Mission Patrimoine de la Ville de Saint-Nazaire.

2 commentaires sur “V comme… Ville d’art et d’histoire

Ajouter un commentaire

Répondre à AndreaK Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :