K comme… Krupp

Mais que fait donc la célèbre entreprise allemande Krupp dans un blog dédié à Saint-Nazaire ? Si vous êtes Nazairien ou Nazairienne, vous avez sans doute déjà une petite idée : il va être question du « portique Krupp », l’un des deux grands engins de levage du chantier naval que l’on voit de loin. Justement, le portique Krupp, le portique bleu, va bientôt disparaître du paysage nazairien après plus de 50 ans de service.

Sur la photo en haut de la page, qui date de 2008, et celle-ci, prise en 2013, le portique bleu est encore seul « maître » des chantiers nazairiens…

le TGP, ou très grand portique (auquel j’ai déjà consacré un article) sera installé en 2014 pour augmenter de façon significative la capacité de levage : si « le bleu » peut soulever des masses d’environ 700 tonnes, c’est presque le double, environ 1 300 tonnes, pour « le rouge et blanc ».

Le portique Krupp, sorti de l’usine éponyme et considéré à la pointe de la technologie à l’époque, a été installé en 1967 et mis en service en 1968, à peu près au même moment que la forme B, la grande cale d’assemblage des navires. L’époque de la construction des navires sur cale incliné – avec ces lancements spectaculaires que l’on a tous vus dans de vieux films – est déjà révolue alors ; la construction selon la méthode « tôle à tôle » est remplacée par du « bloc à bloc », dans une cale à fond plat (je vous en dis plus tout en bas de la page). Bien sûr, plus la force de levage est importante, plus les blocs peuvent être grands et donc, mathématiquement, moins nombreux. Résultat : une meilleure productivité et un important gain de temps dans l’assemblage des navires.

Question de perspective

La meilleure vue sur le portique bleu ? Depuis l’estuaire (donc en bateau) ou la rive sud de la Loire. Normal : il est installé « côté Loire ». Les deux portiques se déplacent sur les mêmes rails, donc une fois installés, ils ne peuvent pas intervertir leur position. La perspective gomme ou inverse parfois la différence de hauteur entre les deux portiques alors qu’il y a presque 8 mètres de différence entre eux, le TGP étant bien sûr plus haut que le Krupp.

Et voici le portique bleu sous d’autres angles.

J’ai vu les deux portiques de très près, et près l’un de l’autre, lorsqu’en 2015 j’ai pu monter à bord du plus grand paquebot du monde alors en construction, Harmony of the Seas, le premier des paquebots de la série Oasis construits à Saint-Nazaire.

Le futur portique sera rouge et blanc comme le TGP (voir photo tout en bas de cet article) mais ce sera le « THP » ou « très haut portique » : s’il n’atteint pas tout à fait la capacité de levage du TGP (1 050 tonnes contre 1 300), il sera encore plus haut de quelques mètres ce qui lui permettra de déposer des blocs tout en haut des superstructures des navires en construction (pour en savoir plus, je vous conseille de lire cet article sur le site Mer et Marine, le site de référence sur l’actualité de la mer, de la marine, de la construction navale…).

Les éléments du THP sont arrivés aux Chantiers de l’Atlantique, mais au moment où j’écris, fin janvier / début février 2022, on ne voit que les immenses structures qui ont été érigées autour du portique Krupp en préparation du démontage. Bientôt une page se tournera dans la longue histoire des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Ajout du 10 février 2022 : la poutre du portique Krupp vient d’être démontée, le reste suivra sans doute très vite.

Et une dernière mise à jour le 23 mars 2022 : l’installation du nouveau portique se termine, dans quelques mois, après toute une série de tests, il sera déclaré apte au service.


Un navire est un puzzle surdimensionné en trois dimensions, consistant en des dizaines de blocs, eux-mêmes assemblés à partir des dizaines de milliers de pièces et profilés usinés dans le chantier naval. Ces blocs, parfois grands comme un immeuble, sont assemblés, pré-équipés (tuyauterie, circuits électriques, ventilation, ouvertures…) puis stockés sur une vaste zone parallèle à la cale sèche où le navire prendra forme, à plat, posé sur des rangées de tins. Les portiques du chantier naval enjambent à la fois cette zone de prémontage et la forme d’assemblage ; ils soulèvent les immenses blocs stockés dans la zone de prémontage pour les déposer très délicatement, quasiment au millimètre près, à leur place dans le navire en construction. En passant sur le boulevard des Apprentis qui longe la grille des Chantiers de l’Atlantique, vous pouvez souvent apercevoir ces gigantesques blocs. Imaginez-les accrochés, soulevés, déposés… un travail à la fois de titan et de haute précision !


2 commentaires sur “K comme… Krupp

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Andrea Ces deux portiques me fascinent. D’autant plus qu’il y a les mêmes à Belfast mais couleur jaune si je me souviens bien. Les chantiers Haviland ont fermé depuis des lustres Je ne peux pas m’empêcher de voir d’énormes mammifères à 3 pattes comme les pachydermes de Dali.

    J’aime

Répondre à AndreaK Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :