V comme… Varini

Lorsque l’art s’inscrit de façon magistrale dans le paysage… Saviez-vous que le port de Saint-Nazaire abrite une œuvre d’art contemporain de tout premier ordre ? La « Suite de Triangles » de Felice Varini se déploie sur tout le paysage portuaire, hangars, toits et silos, sur pratiquement 2 km. C’est l’une des plus grandes œuvres jamais réalisées par le célèbre artiste suisse, spécialiste de l’anamorphose.

Varini-1bis

J’admire la façon dont Varini joue avec la perspective et nous fait croire en une ligne horizontale autour de laquelle s’organisent des triangles rouges de différentes tailles. Pour discerner cette « ligne », qui en réalité n’existe pas, rendez-vous sur la terrasse panoramique de l’écluse fortifiée : là, un point de vue donne l’illusion que ces formes rouges aperçues un peu partout dans le port, forment tout d’un coup un ensemble cohérent.

Cette découverte est très ludique, d’autant plus qu’il faut chercher le point de vue précis, et accessible à toutes les générations. Ensuite il suffit de faire un pas ou deux de côté et hop, la figure se défait. L’illusion d’une gigantesque toile laisse place à une œuvre en trois dimensions, éclatée, qui s’inscrit dans l’espace portuaire.

Varini-8

Varini-2

Varini-3

Je connais bien sûr depuis longtemps le point « magique » (l’œuvre a été créée en 2007). Je préfère maintenant mettre mes promenades portuaires à profit pour essayer de trouver d’autres perspectives sur les formes géométriques. Selon la lumière et le point de vue, cela donne des ambiances très différentes et surprenantes. L’énorme silo sur un des quais du bassin de Penhoët, est particulièrement photogénique !

Varini-4

Varini-6

Varini-7

La « Suite de Triangles » a été créée en 2007, l’année de la première des trois éditions de la manifestation artistique Estuaire Nantes <> Saint-Nazaire (cliquez ici pour en savoir plus). Pour la petite histoire : il s’agissait d’abord d’une œuvre éphémère, et les formes géométriques étaient en papier rouge. La Ville de Saint-Nazaire a finalement décidé d’en faire une œuvre pérenne, et des équipes de « peintres-voltigeurs » ont alors fixé ces aplats de couleur sur les différents supports, souvent plusieurs mètres au-dessus du sol. Je crois me souvenir qu’une entreprise nazairienne avait même développé une peinture particulièrement résistante pour donner un éclat durable à cette belle anamorphose de Felice Varini.

Varini-9

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :