F comme… front de mer / 1 – Autour de la place du Commando

Les Nazairiens ne jurent que par elle : la promenade du front de mer. Pour la sortie du dimanche après-midi, une demi-heure de course à pied en fin de journée ou un tour en rollers avec les enfants. Et pour certains c’est tout simplement le chemin de l’école ou du bureau. Quel bonheur de pouvoir profiter de cet environnement tous les jours ! En voici quelques aperçus, à différents endroits de la promenade, et différents moments de la journée et de l’année.

Le front de mer s’étire sur 3 km d’est en ouest, depuis la place du Commando à la plage de Villès-Martin. Partout on a une magnifique vue sur la mer (ou plutôt le bout du bout de l’estuaire de la Loire), on trouve facilement un endroit pour prendre un verre, et partout il y a ces superbes bancs format XXL qui invitent à la contemplation ou à papoter avec les amis rencontrés lors de la promenade.

Pour vous présenter cette belle promenade qui a été entièrement réaménagée depuis une dizaine d’années, je vous propose de la parcourir avec moi. Elle mérite bien qu’on lui consacre un peu de temps, je vous ai donc concocté une série de trois articles. Retrouvez la promenade sur cette carte, j’y ai matérialisé les trois parties correspondant aux trois articles. On commence à l’extrémité est, à la sortie du site portuaire.

Rendez-vous place du Commando

Quand on vient du port, c’est ici le début de la promenade du front de mer. Pour la petite histoire, c’était la dernière tranche de réaménagement du front de mer, avec la création de la place du Commando et l’implantation de ses bars et restaurants en 2018. Depuis, c’est devenu LE lieu où on se donne rendez-vous pour prendre un verre à la sortie du travail, pour déjeuner en terrasse avec vue sur mer ou pour pique-niquer sous les pins. D’ailleurs, ce secteur concentre à lui tout seul quasiment la moitié de la quinzaine de cafés, bars, restaurants, crêperies du front de mer !

Jeux et jetée

Mais ce n’est pas tout. Pour les plus jeunes, on vient ici pour jouer, grimper, se balancer, bref s’amuser sur une superbe aire de jeu directement sur le sable. Le paradis des petits ! Les brumisateurs et jeux d’eau sur l’esplanade (voir photo en haut de la page) connaissent aussi un franc succès les jours de canicule.

La plage très étendue en prolongement de la place du Commando est « montée en grade » : elle a été rebaptisée « Grande Plage » (avant c’était la « plage de Saint-Nazaire » ce qui pouvait prêter à confusion avec toutes les autres plages de Saint-Nazaire), elle est équipée de parasols connectés et de transats en bois, l’été elle est désormais surveillée, elle accueille une bibliothèque de plage, des animations… et tout ça littéralement à 5 minutes à pied du centre ville ! Attention toutefois à la vase, à marée basse.

J’aime beaucoup aussi la jetée pour une petite promenade, avec une jolie vue sur l’avant-port et l’estuaire de la Loire. Sans oublier, côté avant-port, la dernière œuvre du parcours Estuaire, un ensemble de trois sculptures géantes, « Le pied, le pull et le système digestif » de Daniel Dewar et Grégory Gicquel.

Vous l’aurez compris : ce n’est pas forcément la partie du front de mer où on marchera le plus. Trop de tentations qui vous donnent envie de rester sur place ! On reprendra la promenade dans le prochain volet.

A lire aussi : Front de mer / 2 – A l’ombre du Sammy ; et 3 – Pêcheries, plage et panorama.

Ma photo coup de cœur

Dans chacun des trois articles je vous propose une photo coup de cœur du front de mer. Exceptionnellement la première n’est pas une photo que j’ai prise moi-même, elle vient de mon fils qui est blogueur et instagrameur (voir son site Inside My Backpack) et qui me l’a gentiment mise à disposition. Il l’a prise le 11 février 2021 sous une tempête de neige : Saint-Nazaire et son front de mer en plein blizzard, c’est vraiment une vue exceptionnelle !

©Inside My Backpack


A votre santé ! (avec modération, bien sûr). – J’ai connu une époque où il n’y avait pas de cafés le long du front de mer, seulement un à chaque bout. Et je me souviens d’une réflexion entendue au moment où il était question de créer un nouvel établissement à peu près à mi-chemin entre les deux : « cela ne marchera pas, trop de concurrence avec les deux bars qui existent déjà »… alors que chacun était à environ 1,5 km du café en projet ! Heureusement les mentalités ont changé. Il suffit de passer devant les bars, crêperies, restaurants répartis le long du front de mer pour se rendre compte qu’ils travaillent tous bien. Adieu la frilosité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :